Violence contre les infirmiers : à quand des vrais chiffres ?

Par Xavier Bataille

Juvisy-sur-Orge, le lundi 21 janvier 2019 – La solidarité s’organise après l’agression dont a été victime une infirmière, dans la nuit de mercredi à jeudi, à sa sortie des urgences de l’hôpital de Juvisy-sur-Orge.

Le docteur Patrick Pelloux, président de l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF), a lancé, ce 18 janvier, en soutien à cette professionnelle de santé, une cagnotte sur la plateforme Leetchi, qui a recueilli, à ce jour, 880 euros.

« Elle a été attaquée à la sortie du travail (…), sur le parking à côté de l’hôpital (…). L’agresseur, qui apparemment voulait sa carte bancaire et son code, l’a frappée au visage, lui a cassé des dents. Ses coups, que l’on imagine violents au regard des dégâts, ont aussi provoqué une fracture du plancher de l’orbite » raconte le docteur Pelloux dans les colonnes du Parisien.

De son côté, le groupement hospitalier Nord Essonne (GHNE), dont dépend l’hôpital de Juvisy a dénoncé une « agression lâche, choquante et d’une extrême violence » et a exprimé « son effarement » ainsi que « sa solidarité et sa compassion » envers la victime.

Notons que pour l’heure, les investigations policières n’ont pas permis d’appréhender l’agresseur.
A quand des chiffres sur la violence contre les infirmiers ?

Alors que cette agression paraît être la démonstration d’une insécurité croissante pour les infirmières, l’Ordre national des infirmiers (ONI) annonce vouloir mettre sur pied un «Observatoire de la sécurité des infirmiers » sur le modèle de ce qui a déjà été développé par l’Ordre des médecins.

En effet, l’Ordre infirmier constate que « les actes de violence envers les infirmiers quel que soit leur mode d’exercice ne sont pas comptabilisés spécifiquement par les pouvoirs publics. Pour pouvoir attirer l’attention sur les agressions inacceptables car portées à l’encontre de professionnels de santé assurant une mission de service public, l’Ordre doit pouvoir disposer de statistiques fiables ».
Aussi, l’institut ordinale invite les infirmiers victimes de violence à se signaler sur son site (https://www.ordre-infirmiers.fr/la-profession-infirmiere/observatoire-securite-infirmiers.html). 

JIM

janvier 26, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *