Négociations infirmières : ultime coup de théâtre

Après un an et demi de travail et trente-cinq réunions, l’Union nationale des caisses d’Assurance Maladie (UNCAM) et deux des trois syndicats représentatifs des infirmières libérales* ont signé le 29 mars dernier un nouvel avenant conventionnel.

De son côté, Convergence Infirmière (CI) a pour sa part choisi de quitter la table des négociations mettant en lumière les fortes dissensions qui persistent dans la profession au sujet de cet accord, dont la naissance s’est faite au forceps, puisque certaines mesures ont été arrachées une heure avant la signature !

Le syndicat présidé par Geneviève Sicre regrette en particulier l’étalement sur cinq ans de la mise en œuvre de l’avenant et pointe également la clause de revoyure (prévue dans six mois) qui rend incertain le montant des forfaits. « Si l’enveloppe budgétaire allouée à ces forfaits venait à être dépassée de 10%, des mesures correctrices seraient mises en œuvre » décrypte Convergence.

A la toute fin des négociations « une autre pierre d’achoppement a vu le jour » souligne Convergence infirmière : la transmission du BSI (Bilan de soins infirmiers) au médecin, pour avis. Le syndicat s’interroge : « jusqu’à quand notre rôle propre sera subordonné au médecin ? Pour certains, il semblerait que ″l’ordre des choses″ soit immuable »
Le syndicat déplore en outre les nouvelles règles concernant la régulation démographique des IDEL et le manque de considération des infirmiers ruraux face à la faiblesse de la revalorisation des indemnités kilométriques.

Des positions tranchées qui ont été raillées par les deux autres syndicats parties prenantes des négociations qui jugent que « cet avenant structurant pour la profession contient des mesures fortement attendues ».
Pour eux, il ne peut s’agir que d’une « fuite théâtrale » qui « relève plus du populisme clientéliste que de l’attachement à la défense des intérêts » de la profession.
*La FNI (Fédération nationale des infirmiers) et le SNIIL (Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux)

JIM

avril 2, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *